Passer au contenu

Logo

Section des Patriotes (soutien)

 

 

Priorités 2017-2018, tournée des établissements, sondage pour le plan d’engagement vers la réussite, partage des délégués sur différentes réalités dans les milieux, les sujets à l’ordre du jour ne manquaient pas pour cette deuxième assemblée des personnes déléguées de la section des Patriotes (soutien), le 20 novembre dernier.

« D’emblée, a lancé Guylaine Bachand, vice-présidente de la section, il convient de commencer la rencontre en soulignant votre belle participation.

« Merci d’être ici, a-t-elle poursuivi en s’adressant à l’assemblée de quelque 35 personnes, 47 classes d’emplois, c’est beaucoup. Et c’est important, comme organisation syndicale, de représenter un large éventail des différentes réalités de l’ensemble des membres. Une assemblée comme aujourd’hui confirme que nous arrivons à le faire à Champlain. Et nous en sommes fiers ! »

Puis, Éric Gingras, président du Syndicat, a pris la parole pour faire une brève présentation des orientations de l’organisation pour le prochain triennat. Cette présentation devait initialement avoir lieu lors de la première assemblée des personnes déléguées de l’année, mais Éric Gingras n’a pu y assister en raison d’un conflit d’agenda.

Orientations 2017-2020

Les délégués ont reçu un document faisant état des orientations du Syndicat de Champlain, telles qu’adoptées lors du Congrès de l’organisation en mars dernier. « Comme le prévoient nos statuts, le conseil d’administration est responsable de la mise en œuvre de ces orientations pour les prochaines trois années qui débutaient en septembre. C’est ce que vous retrouvez dans le document. »

Sans faire une lecture exhaustive du document, il en a fait une présentation en attirant l’attention des délégués sur certains éléments et enjeux majeurs, tant pour le personnel de soutien que le personnel enseignant.

En lien avec les communications et le développement des plateformes, Éric rappelle qu’un nouveau site Internet est en programmation et que sa mise en ligne devrait être effective tôt en 2018. « Notre nouvelle plateforme web sera conviviale, accessible et adaptative. Autrement dit, vous pourrez naviguer aisément sur votre téléphone ou une tablette, ce qui n’est pas vraiment le cas en ce moment ! Aussi, la navigation et l’information qui s’y trouve ont été entièrement repensées pour être plus pratiques. »

Vient ensuite la question de la santé et sécurité du travail, pour le personnel de soutien comme pour l’ensemble des sections, principalement en lien avec le climat de travail dans les milieux. « Rapidement au cours des prochaines semaines, nous présenterons lors des assemblées de personnes déléguées, un plan d’action majeur du Syndicat pour cette année sur la question des climats de travail.

« Vous le savez, c’est une problématique importante et bien présente dans nos milieux. L’employeur rejette la faute sur le personnel ou ne s’occupe pas des problèmes de climat d’école, de centre et d’établissement. Pour nous, c’est inacceptable et l’employeur devra prendre ses responsabilité pour s’assurer que toutes et tous aient des conditions de travail saines quant au climat. Ce sera un chantier majeur, ce qui veut dire des interventions auprès de l’employeur, des directions générales, des ressources humaines, un plan d’action et de communication, de la publicité, des actions dans les milieux. »

Finalement, Éric a insisté aussi sur la question des services aux élèves en difficulté à l’éducation des adultes, à la formation professionnelle et en services de garde. « Aujourd’hui, les prochaines négos nous semblent loin. Mais nous déposerons nos demandes nationales pour la négo le 31 octobre 2019, donc dans deux ans. Ce qui veut dire que dès l’an prochain à pareille date, nous retournerons voir les collègues pour bâtir nos demandes. Et les services aux élèves en difficulté en services de garde, nous savons que c’est une préoccupation importante pour le soutien, nous vous avons clairement entendus là-dessus.

« Bien sûr, la question des salaires touche aussi l’ensemble du personnel de soutien. Vous savez, négo après négo, le malaise revient quand il est question de parler de nos salaires. En Congrès, on a décidé que c’était fini ! Nous y reviendrons donc. »

Éric a rappelé aux délégués de conserver le document et d’en faire le tour. De le présenter aux collègues aussi. « Ces orientations guident nos prises de position, nos actions pour les trois prochaines années. Bien sûr, l’actualité peut parfois nous faire dévier un peu du plan, mais nous y revenons toujours. Vous pouvez nous interpeller au besoin à tout moment. »

Lab-École

Au moment d’écrire ces lignes, la table ronde « Imaginer l’école » organisée par le Syndicat de Champlain et les trois fondateurs du Lab-École a été reportée à une date ultérieure en raison d’un imprévu pour Pierre Thibault et de maladie pour Ricardo Larrivée. Suivez nos publications pour restés informés de la suite !

Or, Éric Gingras a abordé la question de la table ronde lors de l’assemblée pour expliquer que le Syndicat de Champlain y serait représenté par lui-même et Josée Schmidt, une enseignante au primaire de Valleyfield.

« Pour des raisons de logistique et d’organisation, il a été décidé que le Syndicat serait représenté par deux personnes. Évidemment, et je pense que c’est important de le souligner ici, devant vous, je m’y ferai un devoir de vous représenter et de porter votre voix. Comme je le fais toujours, par ailleurs. Ça fait partie des mandats que j’ai comme président du Syndicat de Champlain. Et je tiens seulement à vous rassurer là-dessus. »

Il a conclu en rappelant que les membres sont invités à nous faire parvenir leurs questions sur le Lab-École, ce qui nous aide dans notre préparation. Puisque l’événement doit normalement être reporté, nous vous invitons toujours à le faire!

Retour aux publications