Femmes

Dans les milieux de travail et dans la vie quotidienne, le Comité des femmes du Syndicat de Champlain a pour mandat de faire la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les membres, généralement au nombre de six, organisent différentes activités en lien avec les préoccupations actuelles sur la question de l’égalité des genres, notamment à l’occasion du 8 mars, Journée internationale des femmes. Soulignons que près de 80 % des membres du Syndicat de Champlain sont des femmes.

Les membres du Comité participent aux rencontres du réseau de la condition féminine de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). La personne responsable est élue au Congrès triennal du Syndicat de Champlain.

Personne responsable : Josée Mongrain


(Droits d’autrices : Le Collectif 8 mars, Molotov communications. Illustration: Valaska.)

8 mars 2021 | Journée internationale des droits des femmes 2021
Écoutons les femmes

La pandémie de COVID-19 a un impact négatif sur les femmes et exacerbe les inégalités structurelles et systémiques existantes dans notre société.

Aux premières lignes des services de santé, des services sociaux et de l’éducation, occupant de façon majoritaire les emplois jugés essentiels, les femmes, et particulièrement les femmes racisées, leurs familles et communautés, sont plus exposées au virus.

Paradoxalement, les femmes ont aussi été les plus touchées par la hausse du chômage et les pertes de revenus. Nombreuses sont celles qui ont quitté le marché du travail alors que celles qui doivent composer avec le télétravail ont vu reculer leurs acquis en termes de conciliation travail-vie personnelle.

Bref, cette dernière année aura été le théâtre de l’intensification de différentes discriminations à l’égard des femmes, révélant les inégalités profondes de notre société.

Les femmes qui vivent à l’intersection de plusieurs oppressions sont davantage touchées par la violence comme les femmes autochtones, les femmes racisées, les femmes trans ou non binaires, les femmes en situation de handicap ou les femmes issues de la diversité sexuelle.

Dans ce contexte, les femmes et les organisations féministes au Québec ont dénoncé les injustices et ont exigé des changements structurels et systémiques plus que jamais nécessaires.

Alors, écoutons les femmes!
La pandémie a mis en évidence la nécessité d’agir pour une égalité durable. Soyons protagonistes d’un changement attendu depuis trop longtemps.

Un monde où l’élimination de la pauvreté et de la violence, ainsi que la justice climatique sont une priorité sociale et gouvernementale. Un monde où toutes les femmes sont enfin traitées d’égale à égale.

Le visuel de cette année met en lumière les femmes dans toute leur diversité afin de représenter la pluralité de leurs réalités et des luttes féministes à mener.

Ce monde, on se l’imagine depuis longtemps, réalisons-le maintenant.


Commandez votre épinglette du 8 mars!

En portant l’épinglette du 8 mars, nous affirmons que nous sommes féministes et affichons notre volonté de poursuivre la lutte pour l’égalité et la justice en solidarité avec toutes les femmes.

Procurez-vous l’épinglette du 8 mars, signe de solidarité entre femmes, auprès de votre personne déléguée ou en remplissant le formulaire prévu à cet effet ICI.

Pour chaque épinglette vendue au coût de 4 $, un don de 1 $ sera versé à une maison d’hébergement pour femmes.

+ Je commande mon épinglette

Prenez note que cette année, en raison des mesures sanitaires en vigueur, le comité des femmes du Syndicat n’organisera pas de souper-conférence dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. On se dit à l’an prochain!


Faites un don!

Ajoutons aussi que les femmes confinées et subissant de la violence conjugale peuvent difficilement avoir accès aux services d’aide et d’hébergement alors que les besoins ne font qu’augmenter.

En raison de la situation pandémique, nous n’avons pas pu faire notre traditionnelle collecte de denrées au profit des centres d’hébergement pour femmes.

Or, la violence faite aux femmes ne s’est pas arrêtée pour autant pendant la pandémie… Au contraire! Et plus que jamais, elles ont besoin de notre support!

C’est pourquoi nous vous invitons à faire un don monétaire cette année.

Merci de votre générosité, merci pour elles!

Carrefour pour Elle de Longueuil
Rendez-vous à

www.fondationcarrefourpourelle.org/donnez/

L’Accueil pour Elle de Valleyfield
Vous pouvez poster un don à :

L’Accueil pour Elle
C.P. 644
Salaberry-de-Valleyfield, QC, J6S 5N6.


Pourquoi la violence conjugale doit être une préoccupation pour les milieux de travail?

La violence conjugale est présente dans la plupart des milieux de travail, que ces milieux en soient conscients ou non. Elle affecte la santé des personnes victimes à différents niveaux ainsi que le rendement et l’assiduité au travail et peut même être à l’origine d’accidents de travail.

S’ajoutent également les agressions directes survenant sur les lieux de travail, qui menacent l’intégrité physique et même la vie de l’employée victime et de ses collègues de travail.

Vous trouverez ici une trousse d’accompagnement pour les entreprises, les syndicats et les membres du personnel (www.violenceconjugaleautravail.com).

 

Le comité des femmes


Calendrier

« Oct 2021 » loading...
L M M J V S D
27
28
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31